Eco(dé)mystificateur

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, 8 décembre 2017

Quand le jour d'après ne ressemble à rien

Je n’arrive toujours pas à y croire. J’ai assisté récemment à la conférence la plus inintéressante à laquelle il m’ait été donné d’assister ces dernières années. Pourtant, l’affiche était alléchante. Le sujet d’abord : « Le Jour d’après - Vers un nouveau paradigme économique et énergétique » ; les intervenants ensuite : Olivier Delamarche, Pierre Sabatier et Nicolas Meilhan membres de « Les Econonclastes » dont l’un des plus célèbres représentants n’est autre qu’Olivier Berruyer ; le cadre et le public enfin : 500 personnes dans les magnifiques locaux de l’Ecole Militaire en plein cœur de Paris. On nous promettait de « décrypter la situation économique actuelle », de « tracer les différents scénarii qui pourraient en découler » et aussi, de « s’intéresser à la dépendance de nos économies au pétrole avant de se projeter dans l’après-pétrole. » On n’a eu droit dans la première partie de la conférence qu’à une suite sans queue ni tête de propos confus et décousus, la deuxième partie sauvant ce qui pouvait l’être du naufrage, sans toutefois ne jamais vraiment dépasser le stade de l’alignement de chiffres et de courbes.

Lire la suite...

mercredi, 13 avril 2016

La méthode Coué à la rescousse du QE de la BCE ?

J’ai donc assisté au séminaire Fourgeaud du 5 avril dernier intitulé "Impact de la politique monétaire de l’Eurosystème". Malgré la technicité des sujets, j’ai quand même réussi à saisir les grandes lignes des démonstrations faites par les représentants de l’INSEE puis de la Banque de France. Le moins que l’on puisse dire c’est que la justification d’un soi-disant effet positif du QE actuel sur la reprise a été laborieuse et, de mon point de vue de béotien, tiré par les cheveux.

Lire la suite...

dimanche, 31 janvier 2016

Combattre le Djhiadisme passe aussi par dénoncer la médiocrité de nos dirigeants

« Expliquer, c’est déjà vouloir un peu excuser » a déclaré Manuel Carlos Valls Galfetti, Premier Ministre en exercice.  « Il n’y a que la sociologie qui peut expliquer pourquoi la France est gouvernée par un PM si médiocre. Mais ce n’est pas une excuse», lui a répondu l’historien des images André Gunthert, comme l’a rapporté Gilles Kepel lors de la conférence qu’il a donnée le 13 janvier dernier à l’Université Paris-Dauphine pour présenter son dernier ouvrage « Terreur dans l'Hexagone: Genèse du djihad français », dont je recommande la lecture.

Lire la suite...

jeudi, 21 janvier 2016

Création de la Chaire Unesco Bernard Maris

J’ai pris récemment connaissance de la création de la Chaire Unesco Bernard Maris qui a pour ambition de mettre les sciences économiques en démocratie. Pour développer cette approche, une Conférence de citoyens sur l’économie est organisée. Elle a pour objet de produire une « Adresse citoyenne aux économistes », rendue publique le 30 avril 2016, lors de la cérémonie qui annoncera le nom du premier lauréat de la Chaire. Le panel citoyen est composé de 20 citoyens et un appel à candidature a été lancé. J’y ai répondu. Vous trouverez ma lettre de motivation ci-après.

Lire la suite...

jeudi, 15 janvier 2015

Humiliation

Humiliation et frustration sont-elles les deux mamelles du terrorisme? C’est, résumé de manière lapidaire, la théorie développée par Dominique Moïsi dans le cadre de la conférence sur le Moyen-Orient organisée le 14 janvier par la fondation Paris-Dauphine. Le conseiller spécial de l'IFRI et Professeur au King's College de Londres a introduit son intervention en précisant que les circonstances tragiques récentes l’avaient amené à abandonner les notes qu’il avait initialement préparées pour donner libre cours à son inspiration et mettre en relation les évènements de ces derniers jours et leurs fondements historique, géographique et émotionnel. Je n’ai personnellement pas regretté cette liberté que D.Moïsi a prise avec la préparation de son exposé car ce dernier fut particulièrement intéressant.

Lire la suite...

mardi, 13 janvier 2015

On peut pleurer de tout, mais pas avec n’importe qui

Alors que, suite aux carnages récents, je me sens totalement désemparé par les prises de position de certains – notamment dans "mon propre camp" – appelant sans état d’âme apparent à la proclamation d’un autre état, d’urgence celui-là, j’ai eu besoin de procéder à un retour aux sources en allant me replonger dans ce qui fut au commencement de ma vie de militant: la gauche de gauche. J’ai donc assisté  à la soirée « La dissidence, pas le silence ! », organisée hier soir par le journal Fakir à la Bourse du travail. J’y ai retrouvé avec plaisir cette gauche que j’aime mais aussi … celle que je n’aime pas ! 

Lire la suite...

mardi, 23 décembre 2014

L’imposture économique

Lors de la soirée de lancement du livre de Steve Keen, le 8 octobre dernier, j’eus l’occasion de demander à l’économiste Australien ce qu’il pensait de la Modern Money Theory (MMT) ou néochartalisme en français. Il me répondit en utilisant la métaphore de l’éléphant : il a trouvé un morceau de l’animal qui est dans la pièce et les néochartalistes en ont trouvé un autre mais ils n’ont pas encore convergé vers la bête dans sa totalité, alors que les néoclassiques eux, nient tout bonnement la présence d’un éléphant ! Cette réponse balaya les dernières hésitations que je pouvais avoir à acheter son livre, déjà convaincu que j’étais que l’économie est une imposture. Je ne peux aujourd’hui, après l’avoir lu, que me réjouir de cette acquisition, et pas seulement parce qu’elle est dédicacée par son auteur.

Lire la suite...

vendredi, 24 octobre 2014

C’est compliqué, l’économie !

J’ai déjà eu l’occasion de parler du colloque organisé par l’IRIS sur le thème du système financier international. Après avoir fait part de mes démêlés avec de dignes représentants de ce qu’Olivier Berruyer a récemment appelé sur son blog, la cacocratie,  je voudrais revenir sur les interventions de ceux qui m’ont paru avoir quelque chose de pertinent à dire. Et je commencerai avec Kemal Dervis qui fut notamment ministre de l’Economie de Turquie.

Lire la suite...

mercredi, 15 octobre 2014

Le jour où j’ai fait fuir Karine Berger et énervé Laurence Parisot

Ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion de couvrir de goudron et de plumes de se payer deux magnifiques spécimens de ces oligarques qui nous gouvernent. Cette occasion je l’ai eue aujourd’hui, mercredi 15 octobre 2014, lors du colloque organisé par l’IRIS sur lequel je reviendrai dans un prochain billet. Et je ne l’ai pas laissée passer !

Lire la suite...

samedi, 28 juin 2014

Pour que nos représentants soient nos serviteurs et pas nos maîtres

Je suis un vrai privilégié : j’ai eu le grand bonheur, le 26 octobre 2013, d’assister à l’intervention d’Etienne Chouard dans le cadre du colloque « Henri Guillemin et la révolution française : le moment Robespierre ». Vous pouvez la visionner ici et vous trouverez le texte en annexe. Je vous en recommande la lecture. On y trouve une analyse critique du fonctionnement de notre société prétendument démocratique  et des propositions précises pour rendre le pouvoir aux citoyens avec, en toile de fond, un souci constant de retrouver la vraie signification de certains mots qui ont été détournés de leur sens premier.   

Lire la suite...

- page 1 de 5