Eco(dé)mystificateur

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, 6 juillet 2015

De l’optimisation fiscale ou du Conseil constitutionnel, lequel est le plus nocif ?

Adepte du zapping, je suis tombé récemment – et furtivement – sur une émission de télévision qui rappelait que fin 2013, le Conseil constitutionnel avait retoqué l'amendement déposé par la députée Karine Berger, relatif à l'introduction d'une obligation de déclaration des schémas d'optimisation fiscale à l'administration. Je n’ai pas réalisé alors que cela ne concernait que les gestionnaires de patrimoine et, pensant que l’on tentait ici de s’attaquer aux multinationales, je m’étonnais de ne pas m’être intéressé à ce sujet à l’époque. Je me faisais alors une double réflexion : l’une concernant l’extrême nocivité de l’optimisation fiscale et l’autre concernant l’extrême nocivité … du Conseil constitutionnel.

Lire la suite...

vendredi, 26 juin 2015

Mieux vaut combattre les menteurs que les museler

ELLE : Que vous ont inspiré les réactions suite aux attentats de janvier, à Paris?
Ruth KLUGER : (…) Aux Etats-Unis, les gens ont été mal informés. Beaucoup pensent que les Français adhéraient totalement au travail de« Charlie Hebdo » Alors qu'ils défendent la liberté de la presse. Mais une chose m'interroge: comment cette liberté est-elle compatible avec les lois réprimant le négationnisme?
ELLE. Mais parce que vous êtes une preuve vivante de la Shoah !
Ruth KLUGER : Et alors? Si c'est légal de pouvoir faire des caricatures de Mahomet, offensantes pour les musulmans, alors on devrait pouvoir dire qu'il n'y a pas eu de massacre des juifs. C'est le cas aux Etats-Unis et j'y suis favorable. Mieux vaut combattre les menteurs que les museler.

Lu dans le n°3626 du journal ELLE du 26 juin 2015

dimanche, 21 juin 2015

De l’urgence de poser à nouveau la question monétaire

C’est un petit livre qui m’a été recommandé par mon ami André-Jacques Holbecq. « L’hydre mondiale – L’oligopole bancaire » de l’économiste François Morin se lit facilement et rapidement. C’est un cri d’alarme dont l’objectif est de dénoncer l’emprise de la finance sur nos existences, emprise exercée à travers une poignée de banques systémiques – moins d’une trentaine sur les 40 000 exerçant actuellement dans le monde et 11 pour le noyau dur – constituées  en un oligopole bancaire dont la puissance économique et politique nous prive des moyens d’empêcher l’avènement imminent d’un cataclysme d’ampleur inédite.

Lire la suite...

lundi, 15 juin 2015

Quand les propagandistes du libéralisme ne reculent devant rien pour défendre leurs thèses

Le site Atlantico a récemment publié un billet du blogueur H16. Pour ceux – nombreux – qui heureusement ne le connaissent pas, H16 est, pour faire court, l’antithèse d’Olivier Berruyer. L’anonyme taulier du blog Hashtable est opiomane, ultralibéral, climato sceptique et persuadé non pas que tout va bien mais que tout va mieux dans le meilleur des mondes, ce qui, en conviendront les habitués – nombreux – du  blog Les-Crises.fr, représente en gros l’exact opposé de tout ce que défend Berruyer. Dans la croisade qu’il a décidé de mener pour protéger le libéralisme injustement attaqué de toutes parts selon lui, H16 a donc publié un article où il prétend démontrer que, contrairement à ce que beaucoup affirment, tout ne va pas plus mal mais que, bien au contraire, « ça va de mieux en mieux », grâce à son idole : l’ultralibéralisme. Et quel est l’argument principal qui sert de fondation à cette fumeuse brillante théorie : le fait que le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde aurait été divisé par deux sur les 15 dernières années. Or, hélas, mille fois hélas, ceci est faux, doublement !  Et l’on pourrait en rire si le sujet n’était pas si tragique. C’est l’aspect monstrueux de cette désinformation cynique utilisée à des fins de propagande qui m’a décidé à réagir ici.   

Lire la suite...

dimanche, 14 juin 2015

L’Etat punitif comme mode de gouvernement des inégalités

J’ai toujours eu un gros problème : je suis une feignasse ! Plutôt donc que de passer du temps à rédiger une note de lecture sur un livre essentiel consacré au système carcéral, je me suis contenté d’en proposer un passage qui résume bien, selon moi, l’analyse centrale.
Si vous voulez comprendre pourquoi les prisons se remplissent alors que la criminalité n’augmente pas nécessairement en proportion, comment la chaine pénale entraine une surreprésentation des milieux populaires et  des minorités ethno raciales en milieu carcéral, prendre conscience que la privation de liberté n’est en réalité pas le seul châtiment réservé aux détenus, ou être convaincu des dégâts de la politique du chiffre et de la mise en place des peines plancher, lisez « L’ombre du monde – Une anthropologie de la condition carcérale » de Didier Fassin.

Lire la suite...

dimanche, 7 juin 2015

Avant, les banquiers se suicidaient. Mais ça c’était avant !

C’est sur le site de La Chronique AGORA que j’ai trouvé ce texte qui m’a inspiré le titre ci-dessus. Une fois de plus, je ne suis pas forcément d’accord avec la totalité de ce qu’écrit Simone Wapler – et notamment son opposition au 100% money – mais je trouve que ses articles ont une certaine valeur pédagogique et permettent de se poser les bonnes questions.

Lire la suite...

lundi, 1 juin 2015

Philippe Kieffer

Philippe Kieffer, né à Port-au-Prince (Haïti) le 24 octobre 1899 et mort à Cormeilles-en-Parisis le 20 novembre 1962, est un officier de la Marine nationale française et Compagnon de la Libération. Durant la Seconde Guerre mondiale, il a créé et dirigé les premiers commandos de la marine française, connus sous le nom des Commandos Kieffer, qui ont combattu lors du débarquement de Normandie.

Lire la suite...

mercredi, 27 mai 2015

De la faim dans le monde et des chiffres qui en rendent compte

Les bonnes nouvelles n’étant pas légion, réjouissons-nous – rapidement – d’apprendre, comme le rapporte La Tribune.fr, que le nombre de personnes souffrant de la faim passe sous la barre des 800 millions, pour tout aussitôt déplorer qu’il en reste encore tant, et regretter, malgré l’aspect sans doute secondaire de la chose, que les statistiques en la matière paraissent quelque peu confuses dans leur présentation. En effet, l’article de La Tribune précise que « les individus en situation de sous-alimentation sont désormais 795 millions, alors qu'ils étaient encore 1 milliard en 1990-1992. Ceci représente une réduction de près d'un quart en 25 ans (…) ». Or dans un très bref billet publié en octobre 2009, je rapportais l’information, relevée dans Alternatives Economiques, selon laquelle le cap du milliard de personnes souffrant de la faim serait dépassé en 2009.

Lire la suite...

- page 1 de 62